Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

plus de 80 % des médicaments potentiels échouent quand on les teste sur les gens.

par bbc2033 19 Juillet 2014, 10:46

Plus de 80% des tests sur souris inapplicables à l’humain

Dans un récent article publié par Nature (l’une des revues scientifiques les plus anciennes et réputées au monde), un chercheur américain, Steve Perrin, s’insurge avec vigueur contre un scandale méconnu : les traitements médicamenteux testés avec succès sur des souris, mais qui n’ont plus aucun effet significatif une fois testés sur l’humain. Pourquoi un scandale ? Car selon Steve Perrin, ce problème de la non-transposition à l’humain concerne la totalité des molécules testées…

En d’autres termes, selon une blague de scientifiques rapportée par le journal Le Monde :
« On a tout guéri chez la souris » .

Voici ce qu’en dit Steve Perrin :

Même quand les études sur l’animal suggèrent qu’un traitement sera efficace et sans danger, plus de 80 % des médicaments potentiels échouent quand on les teste sur les gens. (…) Les séries d’essais cliniques entrepris pour un traitement potentiel peuvent coûter des centaines de millions de dollars. Les coûts humains sont encore plus grands : les patients souffrant d’une maladie évolutive mortelle peuvent n’avoir qu’une seule chance d’essayer un traitement expérimental prometteur. Typiquement, les essais cliniques exigent des patients qu’ils s’engagent pour un an de traitement voire davantage, période pendant laquelle ils sont exclus d’autres options expérimentales.

plus de 80 % des médicaments potentiels échouent quand on les teste sur les gens.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page