Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les "produits frais"

par bbc2033 26 Mai 2015, 17:23

Il y a maintenant pas mal d'années que nous consommons des aliments présentés au rayon des "produits frais", dans les grandes surfaces. Ils sont le résultat d'études initiées au CEA dès les années soixante, consistant à tuer germes et bactéries dans des aliments divers par irradiation (à l'aide de particules à haute énergie et de rayonnements issus d'un cyclotron). Dans les années soixante dix j'avais un collègue au CEA de Cadarache qui me disait :

- On sait très bien, maintenant, irradier des fraises enfermées dans un sachet étanche. Elles se conservent alors sans limitation de temps, puisqu'on a tué tous les germes susceptibles de provoquer leur décomposition. Il reste maintenant à prendre la décision de mettre ce produit en circulation.

Il n'y a pas eu d'études particulières. Le temps a passé. Un jour, quelqu'un s'est risqué à mettre ces produits en circulation. Le goût n'était pas altéré, ce qui fut considéré comme un signe encourageant. Comme il n'y eut aucune réaction, vous mangez donc depuis des années, sans le savoir, des produits, des barquettes d'aliments cuisinés qui devraient porter le sigle :

Avez-vous remarqué par ailleurs que ces "produits frais" sont en général placés sur des présentoirs agréablement réfrigérés, mesure en fait totalement inutile : ces produits se conserveraient de manière identique s'ils étaient exposés... en plein soleil. Vous pouvez vous même faire une expérience intéressante. Au lieu de les mettre dans votre frigidaire, laissez-les carrément à l'extérieur. Vous verrez qu'ils se conservent très bien et vous éviterez ainsi d'encombrer inutilement cet accessoire électroménager. Mais personne ne se pose la question des effets possibles de cette stérilisation par irradiation qui n'est nullement mentionnée sur le conditionnement du produit. Vouloir soulever le problème serait immédiatement assimilé à un sabotage de notre compétitivité économique sur le plan européen. En fait on ne sait pas qu'elle peut être l'effet cancérigène d'un tel procédé de conservation. Il faut se rappeler que les cancers se développent extrêmement lentement. Quand un individu se découvre une tumeur il s'agit parfois d'une structure biologique qui a mis parfois des années, voire des décennies à s'établir chez son hôte.

Inversons le raisonnement. Le sympathique Pierre Tchernia vient récemment, à travers une publicité, de nous inciter à nous faire vacciner contre la grippe, qui peut, s'empresse-t-il de le rappeler, s'avérer être une maladie mortelle. Mais pourquoi ne pas en finir une bonne fois pour toute avec ces affections dont nous souffrons et qui ont pour origine des germes et des bactéries. Je suggérerais au gens de se faire irradier totalement à l'approche de l'hiver. Il suffirait de manger quelques yogourts pour reconstituer un minimum de flore intestinale, au "bifidus actif", bien entendu.

Les "produits frais"

Haut de page