Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

{ Au beau milieu des tirs en Syrie, je n’ai jamais vu la presse occidentale }

par bbc2033 6 Janvier 2017, 14:31

La courageuse actrice Bolivienne, Carla Ortiz, a passé HUIT MOIS en Syrie pour réaliser un documentaire sur la Vraie Réalité Syrienne, et voilà ce qu'elle dit : « Je me suis retrouvée au beau milieu d’une fusillade, et LES MEDIAS OCCIDENTAUX DANS LES ZONES DE CONFLIT EN SYRIE, JE N'EN AI JAMAIS VU »... d'où la question dont nous connaissons la réponse : Où puisent-ils leurs infos, hein ? En téléphonant aux Chefs Décapiteurs, Casques blancs y compris, assis confortablement dans leur bureau à Paris. Voilà le journalisme français !

EXTRAITS

L’actrice bolivienne Carla Ortiz, qui a filmé un documentaire sur la Syrie, a arpenté 75% du pays et visité des zones contrôlées par le gouvernement ainsi que celles sous contrôle des rebelles, et des zones libérées. Elle a pu parler tant à l’opposition qu’aux partisans du gouvernement. Elle dévoile à Sputnik l’incohérence de la vision occidentale.
.../...
Durant le tournage, elle a arpenté 75 % du pays, visitant des zones sous contrôle gouvernemental ainsi que des zones contrôlées par les rebelles et des zones libérées et a pu s’entretenir avec des membres de l’opposition et des partisans du gouvernement, sans oublier les personnes neutres. Tout ça pour livrer enfin une vision objective de la situation dans un pays meurtri par la guerre.
.../...
Elle poursuit: « Dans notre désir désespéré d'apporter de l’aide nous faisons confiance à des militants et des organisations des droits de l’homme, qui prétendent se trouver dans la zone de conflit, et pourtant, ils ne sont pas en mesure de communiquer de manière fiable ce que les Syriens vivent. »

Qu’est-ce l’opposition modérée en réalité ?

Contrairement à ce que certains affirment, l’opposition modérée existe, assure Mme Ortiz. Sauf qu’en réalité elle est loin de ceux qu’on regroupe sous cette appellation.

 « Ce sont tous ces gens qui, au début du conflit, ont demandé au gouvernement des réformes, et non pas la démission de leur président », explique l’actrice.

Pas un seul représentant des médias « autoritaires »

Carla se demande pourquoi tous ceux qui nous livrent l’information sur le conflit syrien n’ont pas voulu étudier le sujet plus en profondeur et avec objectivité.

 « Je me suis retrouvée au beau milieu d’une fusillade, et les médias occidentaux dans les zones de conflit en Syrie, je n’en ai jamais vu », raconte Carla.

{ Au beau milieu des tirs en Syrie, je n’ai jamais vu la presse occidentale }

Haut de page